Etape 4: Ouzbékistan

15 jours au cœur de l’Asie Centrale, sur la route de la soie

Arrivée le 25 Novembre au soir en Ouzbékistan, au cœur de l’Asie Centrale. Pour resituer au sein des pays en « -Stan »: au Nord, le Kazakhstan, à l’Est, le Kirghizstan, au Sud, l’Afghanistan, le Tajikistan, le Turkménistan. Une découpe géographique alambiquée, réalisée sous l’empire soviétique (URSS) par Staline, dans les années 1920, selon les répartitions ethniques. 

Je me pose dans une auberge de jeunesse, Art Hostel, très agréable, dans le centre-ville de Tachkent, la capitale. Après 3 jours de train, j’ai envie d’une bonne douche (décrassage oblige!) et d’un repas frais et équilibré (ras-le-bol des noodles soups). Olga, à l’accueil, me conseille un restaurant de cuisine locale à 10 minutes à pied, qu’elle vient de recommander également à un autre voyageur, Kerry, un américain. Nous dînons ensemble, sympathisons et partageons les 2 jours suivants.

Nous passons la première journée dans la capitale Tachkent, dixit le « poumon » économique de l’Asie Centrale. Située à quelques kilomètres de la frontière kazakhe, elle compte environ 2,5 millions d’habitants, la ville la plus peuplée d’Asie Centrale. Je perçois immédiatement l’ex-République Socialiste Soviétique, dans l’architecture de style stalinienne, même si la ville est en pleine modernisation.  Pays de l’ex-URSS, l’indépendance a été proclamée en 1991. J’ai tout de même l’impression d’un retour dans le passé. Il y a quelques lieux typiques à visiter à Tachkent, comme le grand bazar, et une balade agréable, autour de « Broadway » et la place Amir Temur. Mais là n’est pas le cœur du périple. 

Je rencontre le 2ème soir à l’auberge de jeunesse, un couple de français, Arthur et Florence, en tour du monde également. Nous échangeons sur notre voyage, autour d’un bon vin chaud qu’ils avaient préparé (le vin ouzbèke n’étant pas très bon, il fait bien l’affaire en vin chaud!). Ils terminent leur trip en Ouzbékistan, mais nous resterons en contact et peut-être nous nous retrouverons pour un bon de chemin ensemble…

Mercredi 27 Novembre, je prend le train à grande vitesse, avec Kerry pour Samarcande (environ 2h). Il fait toujours froid, mais nous avons un grand soleil et un ciel bleu magnifique. Bien couverts, nous marcherons toute la journée dans la vieille ville à la découverte de premières merveilles de la route de la Soie. Des monuments gigantesques de l’ère des Timourides au XIV-XVe siècle: nécropole, mosquées, mausolées et medersas de toute beauté, avec ces somptueux dômes aux mosaïques turquoises. Kerry reprendra le train en fin de journée, pour Tachkent, il n’a qu’une petite dizaine de jours entre Kazakhstan et Ouzbékistan. Une 2ème journée n’est pas de trop pour explorer Samarcande, ma ville « coup de coeur » du pays. Je m’installe dans une guest house, dans une ruelle au-dessus de la vieille ville. Terus et sa femme sont aux petits soins. Il m’installe deux radiateurs, pour réchauffer ma chambre. Les températures tombent à -8°C la nuit. Ils m’offriront le dîner chaque soir, pour m’éviter de ressortir dans le froid, toujours accompagné d’une grande théière (comme les russes, ils ne boivent pas d’eau, mais du thé à longueur de journée). 

Vendredi 29 Novembre, je pars pour la journée vers Shahrisabz, berceau de Tamerlan, à 2h de route environ de Samarcande, au Sud, à 200kms de la frontière afghane. J’ai pris un chauffeur, le cousin de Terus, pour me permettre de m’arrêter sur la route et de prendre l’air de la montagne. L’intérêt étant plus les paysages que la ville en elle-même. Malheureusement, il fait trop froid pour pouvoir faire une randonnée, nous ne ferons qu’une petite balade. On s’arrête sur un petit marché en bord de route: je teste un fromage, petite boule blanche: c’est un fromage au lait de chameau! J’adore pourtant le fromage qui pue, mais là, c’était trop fort! 

Samedi 30 Novembre, je prend le train pour Boukhara, berceau des Samanides perses au IXe siècle, après la conquête des Arabes. Je rencontre Gled, un russe, à la sortie du train, on partage le taxi, puis la journée ensemble. Je séjourne 2 jours au sein de la vieille ville, aux rues piétonnes et à la vie paisible. D’impressionnants monuments historiques, le plus vieux mausolée du monde musulman, et une forteresse imposante qui abritait autrefois les émirs. Je m’imagine ici aux temps des caravanes de la route de la soie, ralliant l’Asie et l’Europe. 

Je passe une soirée avec Nurridin, un jeune ouzbèke, qui m’expliquera son mode de vie et ses traditions. Notamment le mariage, omniprésent dans la vie ouzbèke. Je vois des cortèges tous les jours. Devant tous les monuments historiques dans le pays, de jeunes mariés posent sous les flashs de leur photographe. L’importance est telle qu’à chaque rencontre, j’entend parler de préparations de mariage du fils, de la voisine, du cousin… Le gouvernement vient même de passer une loi l’an dernier, pour limiter à 200 le nombre de convives au mariage, car cela montait à 600 invités. Les familles s’endettaient pour organiser les événements! 

Lundi 2 Décembre, direction Khiva, à 5h30 en train (il n’y a plus de ligne à grande vitesse après Boukhara). Plus j’avance dans mon périple, moins il y a de touristes, d’autant que je suis en basse saison. Je suis seule dans les guests houses, la 2ème semaine. Je croise seulement 2 ou 3 touristes par jour. Khiva est à quelques kilomètres de la frontière turkmène. La vieille ville est nichée dans une forteresse du Vème siècle. Je fais une excursion d’une journée, avec chauffeur, aux portes du désert de Kyzyl-Zum, à 2h de route au nord. A noter que le désert recouvre 2/3 du pays. Je découvre des sites archéologiques du IIème siècle, de très vieilles forteresses, Ayaz-Kala (« Kala » signifie « château » en ouzbèke), impressionnantes !

Dernière étape, Nukus, à 5h de train à l’Ouest, jeudi 5 décembre. Petite bourgade, où l’intérêt principal réside dans les collections du musée Savistky, pour y découvrir l’art d’avant-garde soviétique et ouzbèke. Aux beaux jours, la ville est un bon point de départ pour une excursion en mer d’Aral, ce lac malheureusement asséché au 2/3, par la culture intensive de cotons et de blé imposée par les soviétiques dans les années 60s. Je reprend le train de nuit, plus de 1000 kms en 17h, pour rallier Tachkent, et finir la boucle.

L’Ouzbékistan est une très belle découverte: de vrais merveilles architecturales, les traces d’une Histoire riche et passionnante, un pays propre et sûr, un peuple avec un réel sens de l’hospitalité et une volonté d’ouverture, une mixité culturelle étonnante entre asiatique, soviétique et perse. L’Ouzbékistan gagne vraiment à être connu!

A voir, à faire

  • Tachkent: 1 ou 2 jours

Sa place principale Amir Timur (Tamerlan, grand chef de guerre, à la conquête du monde islamique au XIVe siècle, nom que je retrouverai dans toutes les villes traversées dans le pays), la rue piétonne « Broadway », le monument de l’Indépendance, ses parcs soigneusement entretenus (vu le froid, je ne m’y suis pas attardé), Chorsu le grand bazar (le pays regorge de fruits, notamment de fruits secs, et d’épices), la medersa Koukeldach (une medersa est un établissement d’enseignement musulman), la cathédrale orthodoxe de l’Assomption, Tashkent tower (tour de télécommunication d’environ 380m, au style soviétique, vue panoramique sur la ville). 

  • Samarcande: 2 ou 3 jours

Ses monuments de l’ère timouride: l’imposante place du Registan (en couverture de l’article) avec les médersas Sherdor, Ulug Beg et Tyllia-Kari. La grande mosquée Bibi-Khanym, la nécropole de Shah-u-Zinda (mausolées), l’observatoire Ulug Beg (grand émir et astronome célèbre)

  • Shahrisabz: 1 jour

Prendre le temps sur la route, pour flâner au marché local et se balader dans la montagne (chauffeur à la journée environ 20€). A mi-saison, quand le temps est propice, une journée de randonnée peut être une belle escapade nature depuis Samarcande. La ville de Shahrisabz n’a d’intérêt qu’une promenade d’1h environ, dans la forteresse, pour voir les ruines d’Ak Saraï et la mosquée.

  • Boukhara: 2 jours

Sa forteresse des émirs, l’Ark, le complexe de mosquées, medersas et le minaret imposant Kalon (magnifiquement mis en valeur la nuit), le mausolée Ismaïl Samani (le plus vieux monument du monde musulman), Tchor Bakr dans un village à 6 kms du centre ville (la nécropole des émirs), la place Liab-i-Khaouz, avec son bassin central, les rues piétonnes avec les coupoles de bazars.

  • Khiva: 1 jour

Sa vieille ville Ichan Kala, classée patrimoine mondial de l’Unesco, avec ses mosquées, medersas, mausolées, musées et minarets magnifiques. Billet simple 5€, avec entrées aux musées à 10€, avec supplément minaret 15€ environ. 

  • Ayaz-Kala et les portes du désert de Kyzyl Kum: 1 jour

Les sites archéologiques, anciennes forteresses du IIème siècle, qui bordent le désert.

  • Noukous: 1 jour

Le musée Navisky vaut le détour (2 bâtiments, billets option 1 ou 2 galeries, 4,5 € ou 7€ environ). A 18 kms, la nécropole de Mizdakhan, ensemble de mausolées datant de plus de 2000 ans (taxi A/R environ 8€). Option conseillée à mi-saison pour faire une excursion sur la mer d’Aral (organisation possible auprès de la guest house Besqala). 

Transports: Les temps de trajet sont à ajouter, pour un voyage complet en train. Un vol est une bonne option, Tashkent à Noukous ou Boukhara, pour gagner du temps et éviter une nuit en train (15 à 17h) pour traverser le pays. En décembre, le vol aller Tachkent-Noukous valait environ 50€, vs train 20€ en 2nd classe.

Hébergements: A Tachkent, l’auberge de jeunesse Art Hostel est top, bien située, propre, confortable, dortoirs mixtes, femmes ou chambre double, cuisine et salon à disposition, copieux petit déjeuner buffet à volonté, personnel adorable (11 € la nuit en dortoir avec petit déjeuner). A Samarcande, la guest house Samarkand Center, chambre double, calme, à 2 pas du centre historique, famille aux petits soins, 11 € la nuit avec petit déjeuner en chambre.

Tachkent
Samarcande
Shahrisabz
Boukhara
Khiva
Ayaz-Kala et les portes du désert Kyzyl Kum
Nukus

17 commentaires sur « Etape 4: Ouzbékistan »

  1. Caro, quel plaisir de te lire à chaque fois, tu as un vrai don pour partager tes coups de cœur et tes souvenirs de voyage. Le hic maintenant, j’en ai bien peur ……..est que liste des pays à visiter va s’allonger fortement 😁 Ton sourire sur les photos fait tellement plaisir à voir. Profite bien de tous ces moments et continue de nous faire rêver. J’ai particulièrement apprécié cette magnifique chapka en mouton qui te sied à merveille 😂. Bon voyage ..

    J'aime

  2. Coucou Caro. On espère bien que tu comptes continuer à nous faire rêver ! On attend maintenant tes articles avec plus d’impatience que pour nos séries préférées 😁.
    Merci de nous faire découvrir des regions totalement inconnus pour ma part. Et tes photos sont superbes.
    Continue de profiter, on profite avec toi 😘

    J'aime

  3. Reportage passionnant et photos magnifiques qui donnent envie de découvrir des pays tellement différents et riches culturellement. Profites bien.

    Téléchargez Outlook pour Android

    ________________________________

    Aimé par 1 personne

  4. Mais quelle épopée !
    J’adore tout : ton récit authentique, les magnifiques photos, les anecdotes, les rencontres… tu nous fais rêver ! Quoique tout ce froid 🥶….
    Continuer de nous partager tes belles aventures 😘

    Aimé par 1 personne

  5. Super périple, superbes rencontres, super photos: que de souvenirs tu te crées!
    On voit que tu profites à fond et c est ça qui est génial!!
    Bisous ma Caro
    (Et ce paquet de Belin : mdr)

    J'aime

  6. Je me regal de tes récits ! Un pur plaisir a découvrir ton parcours et ressentir les émotions qui s en dégage. Mention spéciale pour le trajet train Russie-Ouzbékistan, un concentré d emotions et de belles rencontres !… Et quel talent narratif !

    Aimé par 1 personne

Répondre à enviedescapade7 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :