Etape 6: Jordanie

10 jours au royaume hachémite

Amman, 12 décembre, 15°, premier coucher de soleil sur les collines de la capitale, de magnifiques teintes roses orangées dans un ciel bleu azur. Bienvenue en Jordanie, un pays haut en couleurs. Situé au cœur d’une région sous tensions, entre Syrie, Israël, Palestine, Irak, Egypte, elle reste préservée, calme et sécuritaire, au peuple très chaleureux.

Je rencontre dès le premier soir, Talal, un local, qui me fait découvrir des spécialités locales dans « downtown »: le kenafeh, une pâtisserie au fromage cuit, au beurre, caramélisée avec des morceaux de pistache, accompagné d’un sahlab, une boisson chaude, typique d’hiver, épaisse, à base de lait sucrée, avec une sorte de maïzena locale, saupoudrée de noix de coco. Très bons, mais hyper riches, j’étais calée pour la soirée! La cuisine jordanienne est proche de la cuisine libanaise, influencée par les autres pays arabes limitrophes. Je retrouve les falafels, houmous, taboulés, autres mezzes et shawarmas.

Outre ces traditions culinaires, la Jordanie recèle surtout de paysages sublimes et variés. Je démarre mon périple au Nord, par la visite du château des croisés d’Ajiloun et l’ancienne cité de Jerash, magnifiques vestiges gréco-romains. Les paysages sont vallonnés, arborés de nombreux oliviers. Je découvre ensuite les différentes facettes d’Amman la blanche. La capitale compte 4 millions d’habitants, elle est étendue sur 7 collines, ça monte et ça descend sans cesse, entre des ruelles et escaliers. D’un quartier à l’autre, je découvre la mixité de la population, de nombreux émigrés des pays voisins se mêlent à la population jordanienne. Les réfugiés sont nombreux, notamment Palestiniens et Syriens, regroupés dans des camps, un quartier entier, appelé Al-Wehdat, en sortie de ville. Des ONG internationales sont mobilisées dans la région, je croise de nombreux expatriés. De l’autre côté, Amman se révèle jeune et dynamique, au regard du quartier Weibdeh, aux bars et restos branchés, aux galeries d’art et cafés modernes. Amman, c’est aussi l’ancienne ville Antique, « Philadelphie » de son ancien nom, avec son théâtre romain, et surtout la citadelle Jabal Al-Qal’a, vestige de l’acropole romaine, avec le temple d’Hercule, qui surplombe la ville sur une des collines principales.

Le voyage se poursuit en bus, 3h30 jusqu’à Wadi Musa, aux portes de Petra la rose. Je consacre 2 jours à la découverte du site. Ce n’est pas trop pour une des 7 nouvelles merveilles du monde! Petra se situe au sud-ouest du pays, à 900 m d’altitude, entre Mer Rouge et Mer Morte. Datant de la Préhistoire, la cité a connu son apogée au 1er siècle avant JC, alors capitale des Nabatéens. Elle était un carrefour des caravanes entre l’Arabie, l’Egypte et la Syrie. C’est un site archéologique troglodyte incroyable, une ville sculptée dans le roc, mêlant les styles arabes, romains et byzantins. Le premier kilomètre est déjà impressionnant, à travers le « Siq », un chemin au milieu de gorges sinueuses. La roche, à dominante en grès rouge, révèle des couleurs bleues, parfois jaunes orangés. Le phénomène de l’érosion rend les couleurs magnifiques. Ébahie par la beauté du Siq, j’aperçois soudainement le fameux « Trésor » (image la plus connue, notamment grâce à Indiana Jones et la dernière croisade). J’avoue avoir été prise par l’émotion face à la splendeur de ce trésor. Prendre de la hauteur permet de l’admirer pleinement. C’est grandiose! Ce n’est en réalité que le début de la découverte. Petra s’étend sur plusieurs kilomètres à travers la montagne. Il faut prendre le temps de découvrir le théâtre romain, le grand temple, le monastère (une bonne montée de 2 kms, qui vaut vraiment la peine) et les nombreux tombeaux troglodytes. Le site est propice à la randonnée, des chemins sont balisés… enfin plus ou moins bien, vu que je me suis un peu égarée le 2ème jour… je me suis retrouvée toute seule au milieu de ces paysages magnifiques, avec des montagnes à perte de vue: je ne savais plus où donner de la tête, juste « whaou »! Je croise des bédouins de temps en temps, ils ont été réhabilités sur le site, dans un village, alors que certains dormaient encore dans les caves. L’une d’elle m’offre même un thé à la menthe et la chicha, au sommet d’une escapade! Petra est vraiment exceptionnelle. Je reste ébahie jusqu’à la fin du 2ème jour.

Je poursuis mon périple pendant 4 jours avec Clémentine, une française en congé sabbatique également, rencontrée à Amman. Nous passons une journée dans la réserve naturelle de Dana, sur la route du Roi, entre la vallée du Rift et le désert Wadi Arabia. Nous nous sentons toute petite au milieu de ces paysages, une chaîne de montagnes et vallées, qui entoure le petit village paisible de Dana, point de départ de randonnées. Passage au château de Shobak, datant de l’époque des croisades. Stop en bord de route: une coccinelle aménagée en chambre à coucher, avec une pancarte « the smallest hotel in the world »! Un local vient nous proposer de passer la nuit ici, on pense d’abord à un canulard, mais pas du tout, après vérification sur le net, il est très bien référencé et connu en tant que tel, énorme!

Direction extrême sud, à Aqaba, unique port et station balnéaire sur la mer Rouge, frontalière avec la ville israélienne d’Eilat. Emma, une anglaise rencontrée, se joint à nous. Motivée pour une session de snorkeling, nous arriverons trop tard à la plage, avec les aléas des bus. A défaut du spectacle sous-marin, nous profiterons du coucher de soleil avec vue panoramique sur les côtes égyptiennes et israéliennes. Nous retrouvons le lendemain matin, Ahmed, un local rencontré par Clémentine quelques jours plus tôt, qui nous emmène en 4×4 dans son camp, au cœur du désert du Wadi Rum, au sud-est du pays. Des paysages splendides! Ce désert n’est pas que dunes de sable, il est parsemé d’immenses formations rocheuses. Wadi Rum, ou parfois appelé « Vallée de la Lune », s’est formé par l’érosion de cours d’eau dans la roche de grès rouge orangée (cf Petra). Elle est historiquement peuplé par les bédouins. Aujourd’hui, des camps sont aménagés pour séjourner, et partager un moment de quiétude. Pour la petite histoire, ce désert est connu pour Lawrence d’Arabie, lors de la révolte arabe au début du XXème siècle. Nous passerons une journée à se balader à pied et à dromadaire, à boire du thé et partager une soirée conviviale, à manger un mensaf et jouer aux cartes, avec trois jordaniens de passage et Malvin, un suisse en workaway.

Je finis mon séjour par une incontournable journée à la mer Morte. Ce lac 6 fois plus salé que la normale, se situe au point le plus bas du monde, à -430 m du niveau de la mer, entre Palestine et Jordanie. Je pars à la journée depuis Amman, 1h en Jettbus, avec Ati, une indonésienne délirante, vivant en Australie, Dominique, un anglais, et Dalila, une française. Initialement partie pour la plage publique, nous nous retrouvons finalement sur une plage privée d’un hôtel. Pourquoi? Finalement, le prix de la journée tout prix reviendra au même que la plage publique, alors mieux vaut se faire plaisir avec les commodités de vestiaire, serviettes, piscine et bon repas. Une expérience unique: flotter dans l’eau, incroyable phénomène d’apesanteur! Je tente de nager, les pieds remontent à la surface, ridicule, ça nous vaut quelques fous rires. Sur les bords de la mer Morte, les sédiments forment une boue noire connue pour ces bénéfices revitalisants. Inclus dans le package, nous serons enduits de cette boue, resterons séchés 10-15 minutes au soleil, avant de se re-plonger le corps dans la mer et se rincer sous la douche ensuite. La peau est littéralement gommée et douce!

Dernière étape du périple: le passage de la frontière vers la Palestine, sous autorités israéliennes, via le pont Hussein (appelé également Allenby). Les bruits circulent sur la difficulté de passer cette frontière, je confirme, que le 23 décembre 2019, tout s’est passé sans encombre et très rapidement. Pas d’interrogatoire de la douane israélienne, pas de tampon sur la passeport, un papier à part est bien délivré (important pour éviter d’être refoulée à l’entrée de prochains pays, notamment du monde musulman, qui ne reconnaissent pas l’état d’Israël). Partie à 6h30 en Jettbus d’Amman, qui dépose à la douane, arrivée à 10h à Jérusalem, avec un 2ème bus (minibus taxi partagé pour environ 13€). Me voilà en Terres Saintes pour Noël!

A voir, à faire

  • Amman: le théâtre romain, le musée jordanien, la citadelle Jabal Al-Qal’a, avec le temple d’Hercule, sur une vaste colline, à faire de préférence en fin de journée pour jouir d’un magnifique coucher de soleil sur la ville. Dans le quartier branché de Weibdeh, aller boire un verre au bar Dali, bonne ambiance et terrasse agréable.
  • Jerash: magnifiques vestiges d’une cité antique gréco-romaine et byzantine, à 1h de route au Nord d’Amman. En Jettbus ou en taxi partagé avec d’autres voyageurs.
  • Mer Morte: prévoir une journée pour ce bain flottant, avec masque de boue, expérience unique, en A/R depuis Amman en Jettbus (départ 8h30, retour 17h30) ou 1 nuit sur place dans un hôtel spa.
  • Réserve de Dana: partir du petit village pittoresque de Dana pour aller marcher dans la réserve naturelle, panorama splendide entre vallées et montagnes. Nuit sur place ou A/R à la journée depuis Wadi Musa/Petra.
  • Désert du Wadi Rum: passer une journée / une nuit dans un camp bédouin, se balader dans ce désert rocheux, admirer les couleurs au coucher de soleil, s’extasier devant le ciel étoilé à la nuit tombée
  • Petra: l’incontournable de Jordanie, prévoir 2 ou 3 jours, de bonnes chaussures, de l’eau et un casse-croûte (quelques shops sur place, mais chers), pour explorer la capitale des Nabatéens
  • Aqaba et la mer Rouge: option relax, snorkeling ou plongée sur la plage sud, dans les eaux limpides et poissonneuses de la mer Rouge
  • « Jordan Pass »: visa et accès aux principaux sites touristiques du pays, à acheter en ligne avant le départ, 3 formules au choix selon le nombre de jours souhaité à Petra (de 1 à 3). A titre indicatif en octobre 2019, coût de 98 € avec la formule 2 jours à Petra.
  • Hébergement: Auberge de jeunesse « Nomads Hostel » à Amman et à Wadi Musa/Petra, propre, moderne, personnel accueillant, bien situé, abordable (lit en dortoir de 6 pour 10 JOD, soit 13€):
  • Transports: Pour les backpackers, au choix, les bus de la compagnie Jettbus, qui propose toutes les destinations touristiques quotidiennement. Plus simples et rapides que les minibus publics qui partent uniquement quand ils sont pleins et s’arrêtent un peu partout. Deuxième option: le stop, qui marche bien, surtout sur les axes principaux route du désert ou route du roi. Permet des économies. Le budget de ce périple n’est pas très bon marché, le poste transport étant le plus important. Pour les familles ou voyages entre amis, louer une voiture est une bonne option.
Amman
Jerash
Mer Morte
Dana / Shobak
Désert du Wadi Rum
Petra
Aqaba et la mer Rouge

12 commentaires sur « Etape 6: Jordanie »

  1. Superbes photos et que de belles rencontres
    Perso j aurais fais comme toi pour la nuit dans la coccinelle 🤣 j aurai eu un doute.
    Nous te souhaitons un bon noël et au vu de ta suite de voyage tu dois pas être loin de Jérusalem alors profites bien et fais nous encore voyage on adore 😉 bises Émilie

    J'aime

  2. Joyeux Noel Caro, merci pour ce beau reportage sur la Jordanie, dommage pour Indiana 😄. Hâte de lire la suite de tes aventures…..tout plein de bonnes choses. Bises 😘

    J'aime

  3. Coucou Caro! Ça donne tellement envie! Plus de doute je mets la Jordanie sur ma to do list ! Encore merci de nous faire partager tout ça! Pleins de bisous bonnes fêtes de fin d’année.

    J'aime

  4. Bonjour Caro il va falloir que j’enrichisse mon vocabulaire car à chaque nouvelle photo de chaque étape je ne sais que dire Waouh c’est magnifique que de couleurs et sites extraordinaires. Merci pour tout cela ! Enjoy, Nathalie D.

    J'aime

  5. Coucou Caro, quel périple ! Merci pour tous ces reportages si bien commentés…tes amis ont raison, tu as de réels talents en la matière ! Toutes tes photos sont magnifiques et moi aussi j’ai un faible pour l’étape jordanienne ! J’espère que tu as passé un beau Noël. Prends soin de toi et profite. Bizz

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :