Etape 18: Thaïlande – Inside Koh Phi Phi 2

2 mois et demi de confinement, un voyage inédit

Fin avril, les autorités ont finalement reconduit l’état d’urgence et les mesures restrictives associées, jusqu’au 31 mai minimum. La vie poursuit son cours, au rythme des marées et du soleil. La saison des pluies a commencé. Le temps est donc fluctuant, entre grand soleil et forts orages avec pluies diluviennes pendant 2h. Cela n’empêche pas de continuer à profiter de la mer, quasiment tous les jours! Je ne me lasse pas de ces panoramas paradisiaques.

Nous ne sommes plus qu’une dizaine de touristes dans les bungalows environnants. Maintenant, c’est comme une petite « communauté », composée d’italiens, d’islandais, anglais, français et bulgares. J’ai sympathisé aussi avec quelques locaux. On « tape la discute » avec Anan et Pong du staff, ou encore avec les vendeurs dans les supérettes du village. Il y a aussi Huan, la masseuse, qui me propose de temps en temps un massage sur la plage… J’ai comme l’impression de vivre ici. Pour une immersion dans la vie locale, c’est réussi! Une expérience unique.

Chacun a sa routine, mais nous nous croisons tous les jours à la plage. La vie est douce. Je continue à aller nager et faire du snorkeling, souvent avec Elisa ou Rémi. Avec Camilla, la petite italienne de 5 ans, je me retrouve en mode « tata Caro », à ramasser des coquillages, pour faire des colliers, et à jouer sur la plage. Avec Savi, Nicolas et Jack, nous nous retrouvons certains soirs, à jouer au Uno et boire quelques bières. Tous ensemble, nous organisons de temps en temps une balade en bateau dans les environs.

En 2,5 mois, j’ai eu le temps d’explorer le coin, entre les boats trips, le kayak et les balades à travers l’île.

Explorons l’archipel des îles Phi Phi:

  • Phi Phi Don

Île principale de l’archipel de Phi Phi, la seule île à être habitée, environ 2500 habitants. Elle s’étire sur plus de 7kms en longueur et 4kms de largeur. Sa beauté réside dans ses eaux turquoises, mais aussi de ses formations karstiques, recouvertes d’une épaisse forêt tropicale. Ici, la vie se passe surtout autour du village de Tonsai et sur ses nombreuses plages paradisiaques.

Le village de Tonsai:

La « porte d’entrée » de l’île, le port de Tonsai et son village composé de quelques ruelles, en bord de plages. Pas de route, pas de voiture, ici, on se déplace à pied, à vélo, en scooter, ou en « long tail ». Le village n’a aucun charme, rien que l’enseigne « Burger King », qui cache celle de « Mc Do », en dit long sur le tourisme de masse habituel. Dans les ruelles s’entassent échoppes locales, guesthouses et hôtels peu attractifs. La vie locale reprend doucement. La plupart des hôtels est encore fermé, mais de plus en plus de boutiques et restaurants (en take away) rouvrent.

La solidarité s’est renforcée pendant cette crise. Les thaïlandais sont réputés de nature hospitalière, je le confirme. Ils sont contents de la présence des quelques touristes restants sur l’île. Ce qui n’a pas été le cas partout: de nombreux pays ont refoulé les étrangers dès la fermeture des frontières. A Phi Phi, ils sont aux petits soins. A l’instar d’une initiative locale, soutenue par le ministère du Tourisme: 3 restaurants se sont relayés pendant une semaine début mai, pour nous offrir un brunch et un dîner à emporter. Adorables!

View points:

Pour profiter d’un panorama splendide sur l’île, plusieurs balades mènent à 3 « view points ». Le principal chemin part du village, pour arpenter des centaines de marches, et arriver au « view point 1 ». Un joli petit parc arboré permet de faire une halte, et d’admirer un premier point de vue. En poursuivant la balade, un chemin mène 400m plus haut au « view point 2 », pour un panorama époustouflant. Prévoir de l’eau pour cette petite grimpette, car il fait chaud et humide. Une autre possibilité: le trail vers « view point 3 », qui grimpe au point culminant de l’île, à travers la forêt tropicale, et possibilité de revenir sur Long Beach par l’intérieur des terres. Outre les vues, ces balades traversent une faune et une flore riche. Et pour la petite histoire, ces « view points » sont les points de regroupements en cas d’alerte tsunamis. Oui, l’île a été touchée, comme de nombreuses autres en Asie, par le terrible tsunami de décembre 2004. Maintenant, des systèmes d’alerte sont en place et des panneaux indiquent les parcours d’évacuation vers le cœur de l’île.

Monkey Beach:

Plage prisée par les touristes en boats trips (pas d’accès à pied), habituellement les singes sont la principale attraction de cette plage. Lors de mes différents passages en avril et mai 2020, nous étions seuls au monde, même plus de singes! Et oui, ils se rapprochent des habitations depuis que les touristes ont désertés, pour trouver de la nourriture. Je confirme: ils passent de temps en temps autour de nos bungalows (ne pas laisser de nourriture sur sa terrasse, ils ne se privent pas de tout manger!). Je les ai croisés dans la rue au village, où ils ont tenté de me voler mon dîner. Encore plus agréable sans les singes, « Monkey Beach », un vrai paysage de carte postale!

Laem Thong Bay:

Longue baie, excentrée au nord-est de l’île, accessible uniquement en « long tail »: quelques bungalows bordent cette plage bordée de cocotiers, aucun touriste, c’est un village de pêcheurs. Les poissons sèchent au soleil sur le bord de l’eau. Les enfants jouent sur la plage, viennent à notre rencontre, heureux de voir de nouveaux visages. Baignades, partie de foot, et grands sourires! Pas d’école depuis mi-mars, et jusqu’à début juillet minimum. Cela n’a pas l’air de les perturber…

Loh Lana Bay:

Au nord-ouest de l’île, une petite plage paradisiaque aux eaux turquoises et poissonneuses pour une bonne session snorkeling, entourée de formations karstiques.

Long Beach & Viking Beach:

Au sud de l’île, à 1,5 kms du village, une plage d’un kilomètre, juste après Viking beach, la petite plage de mon bungalow. Tous les hôtels, restaurants et supérettes le long de Long Beach, sont fermés depuis fin mars. Une plage paisible avec une vue magnifique sur Phi Phi Ley, où le principal intérêt se situe autour de « Shark Point »: un des meilleurs spots de snorkeling, un gros rocher à 200m de la plage, pour observer les requins à pointe noire. Une bonne sortie depuis ma plage de Viking, environ 2 kms aller-retour à la nage, avec de superbes fonds marins.

  • Phi Phi Ley

La petite île de Phi Phi Ley est située au sud de l’île principale. C’est un site naturel protégé, inscrit parc national, et depuis 2018, il est interdit d’accoster afin de le préserver. Les balades en bateau et les baignades ou snorkeling sont néanmoins autorisées autour de l’île. Une sortie incontournable !

Maya Bay:

LA fameuse plage du film « The Beach », qui a été tant prisée des touristes ces 10 dernières années, d’où l’interdiction d’accès désormais. Elle est vraiment magnifique! Et j’ai eu le privilège de pouvoir me baigner et admirer les fonds marins, uniquement avec mes compères de balade.

Phi Phi Ley Lagoon:

Et au milieu coule un lagon! Véritable havre de paix au milieu d’immenses pythons rocheux, les couleurs varient du bleu turquoise au vert vif des arbres centenaires, où semblent résider de nombreuses espèces animales. En l’occurrence, les aigles sont de sortie en cette période de confinement! Ils survolent le lagon, en quête de proies, pendant que nous nous baignons dans ce cadre idyllique, toujours seuls au monde. Incroyable sensation de faire la planche ici: quel spectacle! Notre grand jeu était de s’amuser de l’écho de nos voix au milieu de ce lagon.

  • Bamboo Island:

Petit banc de terre, situé au nord-est de l’île de Phi Phi Don, elle fait également partie des parcs nationaux. Fermée pendant la pandémie, nous n’avons pas pu accoster sur l’unique plage de sable blanc, bordée d’une végétation sauvage. Cela ne nous a pas empêchés de nous baigner au large.

Les fruits exotiques de saison, un régal!

J’avoue un faible pour les fruits tropicaux, surtout en cette saison. A commencer par les mangues, que je mange à la petite cuillère quand ce n’est pas en « mango sticky rice ». Outre les traditionnels pastèques, bananes, papayes et ananas juteux, voici venue la saison des pitayas (ou fruits du dragon), des fruits de la passion, des litchis et des ramboutans (des litchis « chevelus »). Entre 30 et 60 baths du kilo, soit entre 0,75 et 1,50 €, c’est un plaisir quotidien à petit prix !

Un voyage initiatique inoubliable

Passer 2 mois et demi sur une île paradisiaque, en plein confinement mondial, reste une expérience unique et inattendue. Je ne m’étais pas imaginée vivre si longtemps en maillot de bain, au rythme des marées et du soleil, bercée par les clapotis de la mer, dans un bungalow, au bord d’une plage de sable blanc aux eaux turquoises. Fin mars, je ne pensais pas me retrouver toujours là début juin. Finalement, ces 80 jours sont passés vite. Prendre le temps de vivre est un luxe dans le monde actuel. Prendre le temps d’apprécier les merveilles de la nature, et de voyager intérieurement… de se laisser vivre simplement l’instant présent. Une pépite dans une vie!

Les perspectives se dessinent doucement début juin. Le dé-confinement amorcé le 8 juin, avec Savi et Nicolas, j’ai quitté Koh Phi Phi mardi 9 juin 2020, le jour de mes 40 ans: fin de quarantaine, pour amorcer ma quarantaine! 😉 Je ne suis pas prête de l’oublier. Nous faisons une étape de 4-5 jours sur Ao Nang Beach, près de Krabi, avant d’essayer de vadrouiller dans les îles du Golfe de Thaïlande, d’ici la fin du mois.

4 commentaires sur « Etape 18: Thaïlande – Inside Koh Phi Phi 2 »

  1. 40 piges en quarantaine !! Il n’y a définitivement pas de hasard ! Bon anniversaire Caro ! Comme tu dis au final un beau cadeau ce confinement, une parenthese dans la parenthèse, un luxe de pouvoir « prendre le temps de prendre le temps ». C’était notre devise de voyage et ça l’est resté ! Bonne prochaine étape !! Bises

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :