Etape 19: Thaïlande – Ko Samui, Ko Phangan

Déconfinement progressif sur les îles du Golfe de Thaïlande

9 Juin 2020: Après plus de 2 mois et demi sur Ko Phi Phi, j’ai donc quitté mon coin de paradis. Une liaison quotidienne vers le continent, Krabi, a enfin redémarré la veille. Un jour qui restera gravé dans ma mémoire: fin de quarantaine pour mon entrée dans la quarantaine! 🙂 Je suis accompagnée de Savi et Nicolas. Nous louons 2 chambres dans une villa à Ao Nang Beach, à quelques kilomètres de Krabi. Le déconfinement démarre juste en Thaïlande, les déplacements restent limités, et de nombreux commerces restent encore fermés. Nous sommes donc seuls dans cette magnifique villa avec piscine, ce qui nous permet de profiter pleinement des lieux, à prix attractif. Retour à la civilisation, nous filons faire des courses dans un « vrai » supermarché, avec du choix (Makro / Tesco), pour se faire plaisir pour cette soirée d’anniversaire! Enfin du vin, du fromage et de la charcuterie, trop happy après 3 mois de pad thaï (même si j’adore çà!). Que de surprises pour cette journée, entre multiples vidéos de mes proches, messages, chanson en apéro virtuel avec mes meilleurs amis, et gâteau de Savi et Nicolas : que du bonheur!

Après 4 jours sur place, nous décidons de partir sur Ko Samui, dans le Golfe de Thaïlande. Les transports publics n’ont pas encore redémarré. C’est donc en minivan privé que nous rallions le port de Donsak, près de Surat Thani, puis embarquons sur le ferry direction Samui. Aucun touriste étranger à bord, distanciation sociale de rigueur avec un siège sur deux interdit, port du masque obligatoire, comme pour tout déplacement. Pas si dérangeant, cela fait tellement de bien de pouvoir à nouveau se déplacer librement! Nous nous posons une semaine dans un cottage très agréable, à 2 pas de la plage de Bophut, au nord de l’île. Samui est la 2ème plus grande île du pays (après Phuket). Pendant le lockdown, environ 10 000 touristes sont restés ici, aucune comparaison avec les 250 étrangers sur Phi Phi! Sachant que de nombreux expatriés ont élu domicile ici, gérant restaurants ou guesthouses, je retrouve ainsi la civilisation. Robinson sort de son île… La vie reprend progressivement. Je rencontre Alizée et Nicolas, un couple de français, également en tour du monde, démarré début mars… et sympathise avec « O », employée thaï du cottage, super sympa! Elle nous organise des soirées barbecue, au bord de la piscine: ambiance très cool. De nouvelles rencontres, de nouvelles balades, cela fait du bien de redémarrer le périple! De passage 2 jours en 2007 sur l’île, je n’ai que peu de souvenirs. J’explore donc à vélo et en minibus collectif, Samui: entre plages, forêts, cascades, temples et petites terrasses paradisiaques en bord de mer.

Sur les 3 îles du Golfe, je connaissais déjà Ko Tao, petite île proche de la vie de Phi Phi, connue pour ses spots de plongée. Je décide donc de finir mon périple par Ko Phangan, à 20 minutes de speed boat. Initialement réputée pour ses « full moon party », je découvre un autre visage de Phangan, plus authentique. Les rassemblements sont encore interdits dans le pays, pas de soirées possibles. Le couvre-feu instauré mi-mars a été assoupli début juin, mais reste de rigueur de 23h à 4h. Ainsi, la vie est encore paisible, les touristes sont mixtes: à la fois familles et routards. L’ambiance est très « chill ». Je profite de ces 3 derniers jours sur les îles thaïlandaises, dans un bungalow sur la lagune d’Ao Nai Wok, près du port de Thong Sala.

Mardi 23 juin, je prend la direction de Bangkok: 2h de ferry jusqu’au continent, 1h30 de minibus jusqu’à l’aéroport de Surat Thani, où j’embarque pour 1h de vol direction l’aéroport de Don Muang. Je me retrouve pour les 2 derniers jours de mon « épopée » thaïlandaise, au Yard Hostel, mon point de départ mi-mars. Retrouvailles avec la « Yard family »! L’hostel est resté ouvert pendant le confinement, avec seulement 4 étrangers: 3 brésiliens et 1 américain, tous expatriés en ONG dans les pays limitrophes, venus se « réfugier » dans un pays « safe ». Les temps sont rudes pour l’équipe, avec la fermeture des frontières… Ils ont la bonne idée de proposer leur superbe jardin avec bar, pour organiser des soirées. Depuis mi-juin, les rassemblements jusqu’à 20 personnes sont à nouveau autorisés, et le couvre-feu a été levé. Il y a donc un peu d’animation pour mes 2 dernières soirées: un barbecue anniversaire d’expatriés, et une soirée cinéma de plein air (un film coréen en thaï, on s’adapte…!). Dernières balades dans ma capitale préférée d’Asie du Sud-Est. L’ambiance est particulière avec les gestes barrières, d’autant qu’ils savent mettre les moyens et sont d’une discipline exemplaire. Le résultat est là: la Thaïlande sera le 2ème pays sur le podium de la gestion de crise. Un grand merci à mon pays hôte!

Jeudi 25 juin, je quitte le pays, après 3 mois et demi en Thaïlande. Les frontières sont encore fermées, de nombreux vols annulés. Mais j’ai ciblé mon vol, avec KLM, qui assure une liaison quotidienne avec Amsterdam. Une grande émotion m’envahit à l’aéroport… tant de souvenirs inoubliables, en plein confinement historique… je connais maintenant mon pays d’adoption. 🙂

Direction l’Islande! Improbable sur le papier… je m’adapte au contexte mondial. J’avais prévu de poursuivre en Australie, Nouvelle-Zélande, Nouvelle-Calédonie, puis Amérique latine. Mais toutes les frontières restent fermées durant cet été, l’Asie comme l’Océanie, peu touchés par la pandémie, se préservent, tandis que l’Amérique devient le nouvel épicentre. Mon périple se poursuivra donc en Europe jusqu’en septembre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :