Etape 23: Autriche – Tyrol

Randonnées autour d’Innsbruck

L’appel de la nature, toujours et encore… je poursuis mon périple en train depuis Nüremberg jusqu’à Innsbruck. Les paysages alpins se dessinent rapidement après Munich, je retrouve les plaisirs des voyages ferroviaires. J’arrive dans la capitale du Tyrol, sous une bonne pluie d’orage, le 3 août. Innsbruck est située au cœur des Alpes, à 600m d’altitude, entourée de sommets qui culminent à plus de 2000m. Superbe camp de base pour randonner quelques jours, et retrouver un peu de fraîcheur en ces temps de canicule estivale. Je pose mon backpack dans un petit bed & breakfast familial, « Nepomuk B&B », au sein de la vieille ville. Il est tenu par une famille depuis plusieurs générations. Les chambres sont au-dessus d’un café-pâtisserie typique autrichien, le plus vieux de la ville, où les locaux se retrouvent pour papoter autour d’un petit plaisir. Un authentique lieu de vie autrichien.

Le premier jour est pluvieux. Je pars donc à la découverte de la ville. C’est une petite ville à la double facette, historique et étudiante. Le centre médiéval, avec ses maisons colorées et ornées de fenêtres à encorbellement, notamment la maison au toit d’or… ses ruelles, ses cafés et ses nombreuses églises lui donne un véritable charme. La visite du musée d’art populaire du Tyrol, le Tiroler Volkskunstmuseum, vaut le détour. Situé dans un ancien couvent, à côté du palais impérial, il abrite une imposante collection d’objets d’art et d’histoire. Outre le chapitre des Habsbourg, l’histoire du Tyrol a été fortement marquée par l’empereur Maximilien Ier. Adjacente au musée, l’Eglise impériale, Hofkirsche, abrite son impressionnant tombeau, entouré de ses gardiens, d’immenses statues de bronze. En traversant la rivière Inn, la balade est agréable, même entre les gouttes. Je découvre le fameux tremplin de saut à ski, site olympique mythique qui surplombe la ville.

Je rencontre des jeunes hollandais au B&B, avec qui je partage de bons moments autour de spécialités locales. Souvenir d’un petit déjeuner au café d’en bas, en compagnie d’un tyrolien adorable, à l’âge bien avancé, ami de la famille hollandaise. Il nous raconte sa vie pendant 1h… La randonnée m’appelle dès le deuxième jour, le temps va se dégager progressivement. Malgré un plan de randonnée sur plusieurs jours, le climat étant incertain, seule, je décide de partir finalement à la journée. En route pour le Patscherkofel, massifs alpins qui surplombe Innsbruck à plus de 2300m d’altitude. Une bonne journée de marche, avec près de 1700m de dénivelé, sur 16 kms, avec des paysages époustouflants! Je me retrouve dans les nuages, avant que le ciel s’éclaircisse et laisse place à un panorama splendide sur la vallée d’Innsbruck.

De retour au B&B le soir, je croise un couple de français, Estelle et Mathieu, en congé sabbatique également. Leur projet de tour du monde est malheureusement compromis pour le moment, initialement pour un départ en avril… Après un confinement dans leur maison dans le Sud, à développer leurs connaissances en permaculture, ils se sont donc décidés pour une aventure de cyclotourisme en Europe, de juin à septembre. Il espèrent bien que les pays asiatiques daignent rouvrir leurs frontières. Je croise les doigts pour eux. Une fois de plus, je me dis que j’ai été chanceuse.

Nouvelle journée de randonnée, plus modérée. Je pars en tramway au pied du Stubai, à 1h environ. Les transports en commun sont extrêmement bien développés ici, c’est le top pour explorer la région. Ce coin offre aussi de magnifiques panoramas sur la vallée et les montagnes environnantes. Halte déjeuner au refuge, avec les « wurts » locales, avant de redescendre tranquillement.

Les activités sportives ne manquent pas dans la région. Après ces randonnées pédestres, je me fais une journée VTT. Les nombreux sentiers de tous niveaux sont un vrai bonheur, de l’ascension extrême à la balade de famille. Je pars avec mon pique-nique dans le sac à dos, en bord de rivière. Je traverse forêts et basse montagne. J’en profite ensuite pour découvrir quelques charmants villages tyroliens: Hall in Tyrol et Warrens, où siège l’empire Swaroski et ses célèbres bijoux. Une bonne sortie de 45kms autour d’Innsbruck.

Cette station alpine, réputée pour ses sports d’hiver, offre donc d’excellentes possibilités d’excursions estivales, tant pour les familles que pour les sportifs avérés, dans un cadre magnifique !

2 commentaires sur « Etape 23: Autriche – Tyrol »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :